La première fois

 

 

 


Préface de Frédéric H. Fajardie


Lectrices, lecteurs, chiens, chats, oiseaux, hommes des neiges, petits lutins et autres bestioles fabuleuses : avis !

 

Eh bien, le voilà, le fruit de longs mois de travail. Disons, si l’on verse dans la nostalgie des temps jadis, l’équivalent d une « année scolaire ».

 

Ce fruit là n’est pas défendu et contrairement à cette pomme qu’un type légèrement complexé nommé Adam tendit certain jour de création à une ravissante nana appelée Eve, je ne saurais trop vous inviter, quitte à devenir menaçant, à mordre dedans à pleines dents.

 

C’est qu’il n’a l’air de rien ce petit bouquin. Il affecte la discrétion. On  se dit : «  Tiens, un livre de plus ! » ,comme s’il s’agissait du premier roman cucu venu ou du dernier roman à la mode, aussi extraordinairement niaiseux que les précédents.

 

Ah, que nenni, mes doux sires et gentes dames !

 

Ce livre, c’est notre sueur et nos larmes, à nous autres du « détachement culturel n°1 de la Section Nanterre Pâquerettes ». J’espère que vous connaissez cette unité d’élite (non, non le mot n’est pas trop fort !) qui combat hardiment sur le Front de la Culture ? ...Non ?...Vraiment ?...Ah, comme c’est dommage !... Littéraire

 

Nous venons d’un peu tous les horizons, avons de vingt-cinq à ...un certain âge, exerçons les métiers les plus divers et nous sommes réunis dans l’amour de l’écriture pour travailler, nous donner du plaisir et vous en offrir, peut-être. Nous avons appris ensemble, déjoué des dizaines de pièges mis au point parades et contre-feux, mais n’ignorons pas qu’elle est encore lointaine, la maîtrise de l’outil.

 

Enfin, nous avons vécu une merveilleuse aventure humaine, passionnante et passionnée. Lisez nous, ceci n’est que le hors d’œuvre et légère escarmouche de chevau-léger car nous préparons pour l’année 2002 une affaire des plus audacieuses ! D’ailleurs, nous n’avons fixé aucune limite à notre commune aventure et fonçons droit devant, tels les Conquistadores à la recherche d’un Eldorado que les plus intelligents savaient chimérique.

 

Au reste, ils savaient surtout que le plaisir n’est nullement de trouver, mais de chercher...

 

  Frédéric Fajardie, Paris, le 6 octobre 2001

 



 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.